Pouvoir d’achat / économie locale

Une ville bien gérée

Si l’on veut embrouiller tout le monde sur la fiscalité locale, il suffit de parler de taux, de valeur locative, de moyenne départementale etc. et entrer dans une discussion de spécialistes.
Or l’essentiel pour le contribuable c’est la réponse à la question :

« combien je paie pour quels services ?  ».

A Monteux, la réponse est : en moyenne, un habitant paie 405€ par an qui reviennent à la ville (chiffres 2018, Ministère des Finances).
Est-ce beaucoup ? Comparons avec les villes voisines : à Pernes un habitant paie en moyenne 613€ par an, à Carpentras 548€, 718€ au Pontet, 523€ à Vedène, 508€ à Sorgues, 513€ à Sarrians, 502€ à Althen des Paluds. Toujours nettement plus qu’à Monteux ! et les habitants n’ont pas plus de service qu’à Monteux.

Nous préservons le pouvoir d’achat des Montiliens avec une fiscalité faible et… une faible tarification des services publics.
Exemples :
– le ticket de cantine ne coûte aux familles qu’environ le tiers du coût de revient d’un repas,
– l’accueil en crèche collective est facturé en moyenne aux familles : 1,5€ de l’heure (suivant le quotient familial)
– les activités périscolaires sont gratuites.
– avec le MuniciPass, la ville prend en charge une partie des activités culturelles

Nous préservons le pouvoir d’achat des Montiliens avec une fiscalité faible et… une faible tarification des services publics

Voici en 3 tableaux simples, l’analyse financière de la ville de Monteux pour l’année 2018, (chiffres du ministère des finances, seuls connus à ce jour). Ces chiffres sont exprimés en € par habitant de manière à pouvoir les comparer à ceux des autres communes. On les compare ici aux moyennes départementales et régionales de la strate des communes de 10.000 à 20.000 habitants.

1. Comparaison des taux communaux 2018 avec la moyenne départementale et régionale :

Si l’on compare les taux d’imposition de la taxe d’habitation et la taxe sur le foncier bâti, les taux de Monteux sont nettement moins élevés que les taux départementaux et régionaux de la strate. Mais ces taux ne permettent pas une vision claire de la fiscalité d’une commune car ils s’appliquent à des valeurs locatives d’immeubles qui varient de manière importante d’une commune à une autre.
C’est pourquoi, on préfère aller directement aux résultats et comparer ce que paient effectivement les habitants.

2. La part des impôts locaux dans les recettes de fonctionnement

Il apparaît clairement sur ce graphique que le produit des impôts à Monteux est faible : il est de 405 € par habitant, alors que la moyenne départementale est de 560 € par habitant, soit 38% plus cher
et que la moyenne régionale est de 694 € par habitant, soit 71% plus cher.

3. Le niveau d’endettement

Il est important de savoir apprécier le niveau d’endettement de la ville, toujours en € par habitant. Le chiffre le plus significatif est celui de l’annuité de la dette.

Le remboursement annuel de la dette coûte à la ville de Monteux 81 € par habitant alors que la moyenne départementale est de 157 € par habitant, soit 94% de plus, presque le double, et que la moyenne régionale est de 137€ par habitant soit 69% de plus.
Oui, la ville gère une dette comme toutes les communes, ce qui constitue un signe de bonne gestion car les taux des prêts sont faibles, et la dette de Monteux pèse faiblement dans le budget de la ville. Pour comparer à un budget familial, celui de Monteux serait celui d’une famille qui aurait des remboursements d’emprunt égaux à 8% de ses revenus.


Une ville dynamique

Une destination touristique créatrice de richesses et d’emplois

Le Lac de Monteux Provence
  • Des activités variées et gratuites : baignade, promenades, festivités, ateliers découverte de la nature, jeux de piste, sport au lac, spectacles sur le lac…

  • Deux parcs d’attraction à thème (Wave Island et Parc Spirou) qui continuent à monter en charge et à investir. A eux deux, ils ont accueilli 550 000 visiteurs en 2019 avec pour objectif d’ouvrir toute l’année.

Cette croissance va se poursuivre avec les initiatives en cours pour la création d’hébergements touristiques.

Des retombées économiques qui profitent directement aux Montiliens

Grâce aux premières retombées financières :

  • Les travaux de réhabilitation du centre-ville et du Tour de ville ont pu être lancés.
  • Soutien aux commerces de proximité en apportant une clientèle nouvelle.
  • Des créations d’emplois qui profitent aux Montiliens (exemple en 2019 à Beaulieu : 600 emplois directs, plus tous les emplois indirects)
  • Des recettes supplémentaires pour la commune qui permettent d’améliorer les services et le cadre de vie des Montiliens : voirie, espaces verts, prévention des risques naturels… ainsi que fournitures et équipements scolaires, sportifs et culturels, subventions et aide sociale…

Des commerces attractifs soutenus par la ville

Avec Monteux Cœur de ville et l’opération « Esprit Client », les commerçants montiliens ont été accompagnés pour se former. Objectifs : offrir aux clients un accueil d’excellence et être encore plus attractifs.

Mesures prises ou en cours pour favoriser l’accès aux commerces :

– Le réaménagement du Tour de ville qui va favoriser la circulation piétonne et cycliste (en cours).
– L’attractivité du centre-ville avec la Traversée des Arts qui, après les travaux en cours, va attirer de nouveaux chalands.
– La création de 50 places de parking au Parc Notre Dame.
L’extension du parking de la crèche Clémentine : une première tranche de 100 places supplémentaires va démarrer au printemps.
– La réorganisation du stationnement sur le Tour de ville et sur la Place du Marché qui va créer 30 places supplémentaires.
– De grandes manifestations pour lesquelles les commerçants sont associés : fête de la musique, 13 juillet, le Feu de Monteux, Foire d’Automne, Monteux en fête, accueil des nouveaux arrivants, etc.

Un dynamisme économique reconnu 

  • Par le Gouvernement qui a labellisé les Sorgues du Comtat comme un « territoire d’industrie » à soutenir pour qu’il exploite à fond son potentiel.
  • Monteux, est reconnu également comme l’un des 6 « Pôles d’intérêt métropolitain » du Vaucluse notamment en matière de créations d’emplois
  • Des entreprises s’installent ou se développent à Monteux : Eureau Sources (12 emplois créés et d’autres à venir), Charles et Alice construit une nouvelle unité de production (50 emplois à la clé dès la 1ère année), etc.

Si les entreprises ne trouvaient pas à Monteux des terrains disponibles, des logements pour leurs employés, des écoles de qualité, des équipements sportifs et culturels avec des associations actives, elles s’installeraient ailleurs. C’est dire à quel point une politique de repli sur soi serait néfaste et contreproductive : moins de recettes, moins d’emplois, moins de services ! 

Reproduction totale ou partielle interdite